L'ABSURDE COURSE AU TRONE

150cm
L'Action Française 16 septembre 2019 12:24 Actualités

VK

 

Alors que l’existence même de la France est menacée, la course au Trône à laquelle se livrent les partisans de tel ou tel prétendant ne révèle aucune intelligence politique ; de ce fait elle est immature et contre – productive, provoquant polémiques stériles, dissensions inutiles dans nos rangs, desservant le combat pour la monarchie.

Il convient avant tout de sauver le pays du naufrage en combattant les « États confédérés » qui, comme le soulignait Charles Maurras en son temps, se développent sur le terreau fertile de la république et de la démocratie, terreau ayant provoqué progressivement la perdition des esprits et le manque de pragmatisme.

Depuis sa création, l'Action Française mène un combat à la fois politique, philosophique et de propagande afin de réveiller et d'éclairer les Français. Le nationalisme intégral que nous prônons, basé sur l’empirisme organisateur, a pour objectif de rendre à la France les institutions qui garantiront sa pérennité : la restauration monarchique.

Il est donc urgent de mener un combat acharné afin de restaurer la souveraineté nationale (notre indépendance) pour rétablir la grandeur de notre nation millénaire, par tous les moyens, en ayant recours le cas échéant au compromis nationaliste.

Il faut ensuite sortir du parlementarisme et du jeu des partis politiques qui prennent en otage l'opinion publique en faussant la représentativité du pays réel et en portant atteinte à nos libertés.

Las du jacobinisme républicain et de son oligarchie, le pays réel peut encore se réveiller comme l'a démontré le mouvement des « Gilets jaunes ».


L'Action Française se bat pour le rétablissement des libertés supprimées par la république, aussi elle prône :


-L’autonomie et le rétablissement de nos provinces historiques, dans le cadre d'une vraie décentralisation, afin qu'elles puissent retrouver leurs identités et leur respectives, leurs libertés corporatives permettant à chaque corps de métier d'adopter les réglementations qui lui conviennent. Un mandat électif pour élire les membres du parlement régional garantira alors ainsi une véritable représentativité des électeurs.


-La suppression de l’élection au suffrage universel des députés, plus carriéristes que représentatifs, parce que ce type de suffrage ne favorise que les intérêts des partis (eux aussi centralisés) qui phagocytent le Pouvoir. Or, c’est en les laissant s'emparer de la volonté populaire, par le truchement du mandat national, instauré par le système parlementaire républicain, que les Français ont perdu toutes ses libertés.


Dans ces conditions le pays réel assurera sa propre administration et sa gouvernance dans son propre intérêt. Le roi viendra, au sommet, fédérer l'ensemble et assurer l'autorité, garantir l'ordre et l'arbitrage. L’État doit rester à sa place et se concentrer sur ses fonctions régaliennes (du latin Regalis : royal !).


Ces principes sont ceux de l'Action Française qui s’est donnée pour mission de redresser la France en réconciliant les Français avec leur Histoire. A la France, il faut des institutions inhérentes à sa sociologie, à son histoire et à sa culture. C’est en ce sens que notre nationalisme est dit intégral. Nous prônons la restauration de la monarchie, en menant un combat politique sans concession, à l'issue duquel le roi doit retrouver sa place.

Nous évitons une compromission de notre mouvement politique avec les princes dont la vision des institutions ou les idées politiques divergent des nôtres, afin de sauvegarder notre liberté politique. L’Action Française possède la doctrine du salut national, pour cela, elle ne peut se renier. La restauration ne pourra venir que du pays réel. Comme le disait Pierre Pujo, avant d'être royaliste soyons d'Action Française.

 

L'Action Française