Pendant les travaux l'expropriation continue...

L'Action Française 05 mai 2019 20:15 Notre Dame de Paris Anne Brassié

merkelmacron
par Anne Brassié

 

On est sidéré un peu plus chaque matin : la destruction de notre cathédrale, les affirmations du type « ce n'est pas une cathédrale », « nous allons reconstruire en plus beau », et « en 5 ans », l'absence du mot catholique dans le discours présidentiel, enfin l'interminable «  c'est accidentel »... Mettez vous bien cela dans le crâne avant même la conclusion de l'enquête !
Voilà à quoi nous a mené le Ralliement puis la séparation de l’Église et de l’État puis la loi sur les inventaires qui n'est autre que l'expropriation à proprement dite de tous nos lieux de prières, lieux élevés à la force des bras des fidèles, avec l'argent des fidèles. Ils sont chez eux chez nous. Tout notre patrimoine religieux volé en un tour de pass pass avec l'accord parfait des fidèles contemporains qui n'y voient que du feu ! Des fidèles qui, à quelques exceptions près, ont accepté des expositions de mode, des œuvres d'art douteuses ou des photos scandaleuses, des fidèles qui ont accepté la destruction de leur église au milieu de leur ville, église qui avait célébré les fêtes et les morts de leurs familles !
Des fidèles qui ont accepté la disparition de tous les livres scolaires des illustrations de nos cathédrales, de nos églises et de nos chapelles, de nos statues d'anges ou de nos saints pour ne pas choquer d'autres religions, des fidèles qui acceptent qu'on finance abondamment d'autres lieux de culte que les nôtres.
Le comble est la dernière largesse d'Anne Hidalgo qui accepte de prêter le parvis de Notre Dame pour y construire une cathédrale en bois afin qu'on puisse continuer à y prier selon le vœu du curé de Notre-Dame. Madame est trop généreuse, il faut seulement lui rappeler la grande misère des paroisses parisiennes qu'elle n'entretient pas, trop occupée à nous faire circuler en vélo. Chacun ses priorités. Comme Valérie Pécresse, présidente de la région Île de France qui offre les services de l'architecte Jean Nouvel pour rénover la casbah d'Alger alors qu'il y est interdit de pratiquer la religion chrétienne .
Sans évoquer les dernières lois dites sociétales si contraires à notre religion qui ont rencontré une faible opposition des fidèles et de leurs évêques .
Les français catholiques ne sont plus des veaux qui, eux, tiennent sur leurs quatre pattes, ce sont des larves.
Ne pas comprendre qui veut vous anéantir est stupide. Ne pas voir qui veut transformer l'île de la Cité, siège, pendant des siècles des fonctions de la monarchie, de la justice, de la charité et de l’Église, en un vaste marché persan avec grandes et petites surfaces commerciales, barbe à papa, tee shirts et guinguettes devant être prêt pour les Grands Jeux Olympiques, alias le grand barnum sans tigre ni éléphant, c'est être aveugle...
On en est là. Doit on encore remercier la République, lui faire confiance ?

.